La Fontaine de Birague

Vous avez aimé notre histoire de la rue de Birague? Notre belle petite rue porte aussi le nom d’une Fontaine qui a été créée au XVIème siècle. Elle s’est appelée aussi Fontaine Sainte Catherine.

Un peu d’histoire

La fontaine de Birague rue Saint Antoine, démolie en 1855,
Leymonnerye, Léon 1853 , Dessinateur
CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet


La Fontaine a donc été créée par René de Birague en 1579 pour approvisionner en eau sa résidence (« On n’est jamais mieux servi que par soi-même ») et aussi tout le quartier.

Malheureusement, la source qui l’alimentait s’est tarie. La fontaine a été démolie, puis reconstruite en 1627 devant l’Eglise Saint Paul Saint Louis, sur la place qui s’appelait alors Place de Birague.
Pas de chance pour notre fontaine, elle a de nouveau été démolie pour être reconstruite en 1707 et puis, « jamais deux sans trois » comme on dit en français, cette troisième Fontaine de Birague a définitivement disparu en 1856 quand la rue de Rivoli a été prolongée sous Haussmann.
Au passage, vous aurez appris deux expressions bien françaises !

Dans son Histoire de Paris, Jacques-Antoine Dulaure, nous décrit la Fontaine Birague dans des termes peu élogieux:

« Malgré les changements qu’elle éprouva, la Fontaine n’a cessé de porter le nom déshonoré de Birague, et d’offrir une architecture sans goût et sans caractère »


Histoire physique, civile et morale de Paris, depuis les premiers temps historiques, Jacques Antoine Dulaure -1823

D’après Jacques-Antoine Dulaure il s’agit de la dix-septième fontaine de Paris, alimentée par les eaux de la pompe du pont Notre-Dame. Toujours dans son Histoire de Paris, l’auteur assassine René de Birague

 » René de Birague, un de ces hommes perdus de moeurs que Catherine de Médicis attira à Paris, un des auteurs et des acteurs des massacres de la Saint-Barthélemy, couvert de crimes..aussi ignorant que cruel ».

Histoire physique, civile et morale de Paris, depuis les premiers temps historiques, Jacques Antoine Dulaure -1823

Le saviez-vous ?


• Honoré de Balzac a publié en 1822 un roman intitulé « L’héritière de Birague » sous le pseudonyme de Lord R’Hoone (anagramme d’Honoré).
• Mathilde fait perdurer la Fontaine de Birague en offrant à boire à tous nos amis à 4 pattes qui se promènent dans la rue de Birague !

Notre établissement dispose d’un bar à chien très couru : la Fontaine Birague pour chiens

2 réponses sur « La Fontaine de Birague »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *